Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de cimo
  • Le blog de cimo
  • : émotions, coups de coeur, coups de gueule, délire, humour, dérision... à lire selon votre humeur!
  • Contact
24 juin 2016 5 24 /06 /juin /2016 10:07

Brises latérales

 

 

 

Avant les temps de grands changements

Deux chenilles s’aimaient tendrement

Cheminant côte à côte langoureusement

Amour platonique assurément.

 

Aux temps du carcan, au temps du cocon

Les chrysalides tinrent bon

Se préparant, sereines, à l’unisson

A l’élan qui les uniraient pour de bon.

 

Enfin chrysalides devinrent papillons.

Exposées ainsi aux pièges hors cocon

Les beaux papillons papillonnèrent

Imprudemment et sans repères.

 

C’est ainsi que perdant  l’innocence

L’une par le Nordeste fut attirée

L’autre par l’alizé à l’instant subjugué,

Confiant à ces vents la belle romance.

 

Voisines en océan, on ne sut comment,

L’élégante voilure d’un blanc voilier,

Le doux duvet de l’oiseau géant

Réunirent un jour les amants au hunier.

 

Chacun avait sa vie bien avancée

Le papillon avait famille en sa maison

La papillonne comptait aussi un compagnon

Toutes choses faisant l’affaire compliquée.

 

Et bien qu’enfin cet amour en fusion

Fît pâlir les étoiles de confusion,

Le moment tant rêvé ne dura que l’été…

La vie a ses règles en société !

 

Comment ici écrire une morale

Tirer leçon de cette histoire

Puisque nul papillon, blanc ou noir

Ne sait résister aux brises latérales ?!

 

Cimo        4 août 2007

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Martine 30/08/2010 12:25


Encore un bien joli poème Cimo ! Il y a longtemps que je suis absente des blogs...d'autres projets, ainsi va la vie, mais j'ai plaisir à te lire et te relire. Ce oème est une réussite: j'adore
!
Amitiés.


cimo 02/09/2010 16:54



merci de ta visite. je suis sur ce bloc en pointillé...il y aura donc matière à relire...amitiés



chrystelyne 26/08/2010 21:01


J'ai relu avec grand plaisir ce beau poème, je redécouvre ta morale qui fait avec humour l'éloge des amours paillonnants ! mais dis -moi Cimo serais-tu un de ces papillons qui ne résiste pas aux
brises latérales ? LOL !

bises et amitié
chrystelyne


cimo 02/09/2010 16:56



je m'arrange toujours pour ne pas donner prise aux vents...mais tu n'es pas obligée de me croire... amitiés et bises.



D'Ocean 02/02/2008 13:55

Issue compliquée, en effet, mais tu nous apprends à lire tes belles rimes entre les ailes des papillons...secret bien gardé~~

Monicalisa 27/10/2007 18:28

Bonsoir et merci infiniment de votre passage et message sur mon site. J'ai beaucoup apprécié. Je suis venue parcourir le vôtre et suis enchantée de cette découverte. Un très bel écrit, de la belle poésie. Je reviendrais lire vos autres écrits. Au plaisir de vous revoir. Bien cordialement. Monicalisa

chrystelyne 24/10/2007 19:05

Beaucoup de poésie, de légereté, pour évoquer avec une pointe de nostalgie les amours éphémères !

Morgane 18/10/2007 19:12

Magnifique poème, tout en nuances et délicatesse. De très belles images. C’est vraiment beau.

domi 13/08/2007 12:05

Un poème d'une grande finesse, bravo.

nellie 11/08/2007 18:29

Triste poème et jolies rimes.Un simple coup de vent nous éloignent parfois de nos premieres passions, change notre passé et transforme notre futur.

nicole 07/08/2007 08:35

Très beau poème! un instant de bonheur avant de commencer la journée. Nicole

gazou 04/08/2007 21:27

J'aime bien ce poeme,léger et doux,papillonnant,virevoltant,bien qu'il nous parle de choses douloureuses